Signification des reves en islam

Le Prophète a divisé les rêves des hommes en 3 catégories : ils sont, soit de source divine, soit de source humaine ou encore de source satanique. Ces 3 grandes divisions permettent de mieux comprendre les fondamentaux qui régissent la signification des reves en Islam.


Une interprétation divine

Le rêve qui prend sa source dans le divin se différencie des autres par le fait qu’il n’est pas produit par la conscience humaine, mais qu’il parvient au dormeur sous la forme d’un message d’origine supérieure, transcendantale.

Le Prophète lui-même s’appuyait sur ses rêves lorsque des révélations lui étaient faites.

Ainsi, certains rêves sont directement inspirés d’Allâh, du Prophète ou de parents et de frères. Lorsqu’il contient un vrai message qui deviendra une réalité tangible, le rêve peut être considéré comme véridique, car il comporte une grande part de vérité qu’il convient d’analyser et d’interpréter au mieux.

Mais ce désir d’interprétation ne doit pas faire oublier que d’autres origines au rêve existent et qu’il ne faut pas se tromper de songe avant de se risquer à le comprendre.

 

Signification des reves en Islam : des égarements toujours possibles

Le cerveau humain, en-dehors de toute intervention divine, peut décider lui-même de construire son rêve, auquel cas il n’est plus soumis à une aspiration saine et vraie, mais simplement aux désirs humains, issus de passions terrestres. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’en tenter l’interprétation.

D’autres manœuvres peuvent également égarer le dormeur, notamment dans le cadre des rêves de source satanique. Mais là, les symboles sont clairs, car ce type de rêve est impossible à confondre avec un rêve véridique, le diable ne pouvant prendre l’apparence d’Allâh.

La science des rêves en Islam date des premiers musulmans et de l’un de ses grands inspirateurs : Muhammad Ibn Sîrîn, dont les règles d’interprétation sont parvenues jusqu’à nous.

Mais le plus important à retenir est que, faire usage de ces règles pour déchiffrer ses rêves relève d’une véritable science qui allie à la fois sagesse et prudence et si l’on désire que le rêve conduise vers la vérité et se tourne vers la  communication avec le divin, il ne faut jamais se mentir à soi-même, ni mentir aux autres sur ses songes. La première règle à observer est celle de la probité, toujours à l’origine des plus grandes révélations.